- 7 minutes

Autour du Sancy - Itinéraire de découverte

Nature
Insolite
Famille
Détente
Sportif
Massif du Sancy - Puy-de-Dôme
Massif du Sancy - Puy-de-Dôme
L'itinéraire de découverte qui vous est ici proposé pourrait commencer à Orcival, par une visite de ce village montagnard niché au creux du vallon du Sioulet qui retient en ses murs l'une des plus belles églises romanes d'Auvergne. Il vous conduira à la rencontre des merveilles du Sancy : églises, lacs, sites, montagnes s'égrennent tout au long d'un itinéraire qui vous conduira de l'église d'Orcival aux lacs de La Godivelle. Bonne route !
Église romane Notre-Dame d'Orcival - Sancy - Gérard Charbonnel
Église romane Notre-Dame d'Orcival - Sancy - Gérard Charbonnel
Notre-Dame d'Orcival retient en ses murs l'une des plus belles églises romanes d'Auvergne avec son clocher octogonal qui émerge des feuillages. Contrairement aux églises de la Limagne, Notre-Dame d'Orcival est de la couleur de cette andésite éructée par les volcans alentours. Sous des aspects austères, cette église n'en est pas moins svelte et grande et l'on sent poindre, à bien la regarder, quelques élans gothiques. La basilique Notre-Dame fut pourtant élevée par les moines de la Chaise-Dieu, au début du XIIè siècle, sur le lieu même de miracles survenus près d'une source déjà vénérée par les druides. Ceci explique sans doute pourquoi les bâtisseurs n'ont pas hésité à détourner le cours du Sioulet et creuser la roche pour y loger l'église à l'endroit des prodiges.
Roches Tuillères et Sanadoire - Sancy - Gérard Charbonnel
Roches Tuillères et Sanadoire - Sancy - Gérard Charbonnel
Dans l'ordre des beautés naturelles de la région à découvrir, reprenons la route en direction du Mont-Dore. A proximité du lac de Guéry, se dressent les roches Tuilière et Sanadoire, titanesques rochers dominant la vallée de Fontsalade, qui semblent marquer l'entrée dans le massif du Sancy.

À gauche, la roche Tuilière, sur laquelle apparaissent des colonnes prismatiques de trachyte disposées en gerbes, représente la cheminée d'un volcan ruiné.

À droite, la roche Sanadoire où souffle la bise - son nom signifiant " Sonnante " - est un reste du cône. Elle porta, jusqu'au XVè siècle, un château quasi imprenable qui servit de refuge, durant le guerre de Cents Ans, aux routiers terrorisant la contrée.
Lac de Guéry - Sancy - Gérard Charbonnel
Lac de Guéry - Sancy - Gérard Charbonnel
Juste à proximité, nous voici rendus au lac de Guéry, à 1244 mètres d'altitude. Ce lac, dont la profondeur maximale est de 16 mètres, est issu d'une coulée de basalte venue du sud-est qui a formé un barrage. Les pâturages, percés de roches noires et les sapins qui l'entourent, composent un cadre assez sévère qu'éclairent, au printemps, les grandes plaques de neige.
Banne d'Ordanche - Sancy - Gérard Charbonnel
Banne d'Ordanche - Sancy - Gérard Charbonnel
En poursuivant le tour du massif, nous prenons la direction du col de la Croix Morand.

Au détour de la route, apparaît au loin la Banne d'Ordanche, lieu idéal de promenades et rendez-vous des parapentistes. L'hiver, les fondeurs s'adonnent à leurs activités favorite sur les 70 kilomètres de pistes de la zone nordique Guéry-Murat. Un sentier, raide sur la fin du parcours, mène parmi les pâturages, à une table d'orientation. Du haut de ses 1512 mètres, ce piton de basalte embrasse un panorama sur la vallée de la Dordogne et les montagnes qui l'encaissent, sur le Sancy, le puy de l'Angle, les monts Dôme et le Limousin.
A 1401 mètres d'altitude, le col de la Croix Morand fait le bonheur des ramasseurs de myrtilles. Il est aussi, au pied du puy de la Tache, le point de départ d'une randonnée qui s'attaque aux crêtes du Sancy par le puy de l'Angle et le col de la croix Saint-Robert.

La route qui nous conduit vers Besse-en-Chandesse nous propose une halte au lac Chambon, formé de sable noir et inscrit dans un agréable cadre montagnard. Ce lieu, très prisé pour ses plages, est l'un des plus importants sites touristiques de la région et la petite commune de Chambon-sur-Lac voit sa population plus que décupler au cours de la belle saison. Amateurs de pêche, de planche à voile ou de bronzage y trouvent tous leur bonheur.

Puissante forteresse juchée sur une butte basaltique, le château de Murol fut longtemps à l'abandon. Mais, par la grâce d'une troupe de cascadeurs de combats, les "Compagnons de Gabriel ", cette bâtisse militaire fut sauvée de l'oubli et des outrages du temps pour devenir un foyer de culture médiévale et l'une des destinations touristiques les plus prisées de la région.
Église romane de Saint-Nectaire - Sancy - Gérard Charbonnel
Église romane de Saint-Nectaire - Sancy - Gérard Charbonnel
Non loin de là, se dresse Saint-Nectaire, cité à deux têtes avec son église située dans la vieille ville qui monte la garde autour de son sanctuaire depuis le mont Cornadore et sa station thermale qui s'allonge le long du vallon de Courançon. L'église de Saint-Nectaire n'est certes pas le plus flamboyant des édifices romans en Auvergne mais elle est certainement la plus chère au cœur des Auvergnats, amateurs ou non d'art roman, de par la magie et la majesté qui se dégagent de ces lieux en lisière des Monts Dore.
Besse-en-Chandesse - Sancy - Gérard Charbonnel
Besse-en-Chandesse - Sancy - Gérard Charbonnel
Rebroussons chemin et prenons la route en direction du sud pour nous rendre à Besse-en-Chandesse, cité médiévale de montagne, qui se souvient encore d'avoir découvert le ski au début du XXè siècle avec son dynamique abbé et qui s'est depuis doublée d'une station de sports d'hiver sur ses hauteurs : Super-Besse, généreusement baignée de soleil sur l'un des versants du Sancy.
Besse se veut la dépositaire d'une ancienne tradition pastorale dont le symbole hautement vénéré est la chapelle isolée de Notre-Dame de Vassivière. Lors de la montée des troupeaux à l'estive, une importante foule de pèlerins y accompagne la Vierge Noire dans sa résidence d'été, tandis que le 21 septembre, au moment de la "Dévalade", c'est un rassemblement plus immense encore qui l'escorte vers l'austère église de Besse.
Besse compte en ses tous proches environs, un autre lieu dont elle est tout aussi fière : l'impressionnant lac Pavin, l'un des plus grandioses de la région. L'étymologie locale le désigne comme le "lac de l'effroi ", caractère renforcé par le fait qu'il est né d'une explosion volcanique survenue il y a trois mille ans. En ce lieu, les eaux du lac emplissent un cratère de près de deux cents mètres de profondeur.
Ce circuit des lacs et montagnes aurait des allures d'incomplétude si nous ne décidions pas de pousser vers le sud, jusqu'aux premiers contreforts du Cézallier.
Depuis Besse, notre route prend la direction d'Issoire, pour pénétrer en ce bastion du Cézallier qui ressemble tellement à sa cousine l'Aubrac avec ses paysages d'infinis à perte de vue où ciel et terre se mélangent parfois.

L'itinéraire est alors fait de petites routes qui semblent aller nulle part pour nous conduire au final, vers les couzes de Valbeleix, terre isolée aux allures de création du monde, baignant le village de Compains.
Notre destination prend fin à proximité d'Espinchal où, à quelques kilomètres se trouvent les deux énigmatiques lacs de la Godivelle : le lac d'En Haut et le lac d'En Bas.
Le lac d'En Haut de La Godivelle emplit l'abîme ouvert par une explosion volcanique de la trempe de celle du lac Pavin.

Le petit village de La Godivelle peut également s'enorgueillir de posséder un second lac, le lac d'En Bas, d'origine glaciaire, dont les tourbières constituent une halte de choix pour les oiseaux migrateurs.
Vallée de Chaudefour - puy-de-Dôme
Vallée de Chaudefour - puy-de-Dôme
Mais, lorsque l'on parcourt le Sancy, comment ne pas évoquer la vallée de Chaudefour, voisine de l'itinéraire proposé.

En effet, au coeur du massif du Sancy, au pied du puy Ferrand, se trouve une vallée préservée : la vallée de Chaudefour.
Classée réserve naturelle, ce cirque glaciaire constitue l'une des plus belles vallées en auge d'Auvergne. Il est situé dans le nord du massif des Monts Dore, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Clermont-Ferrand.
Cet imposant et prestigieux décor résulte d'une intense activité volcanique suivie de plusieurs périodes de glaciations.
L'action de l'altitude (1150 - 1854 m), conjuguée à la pente des versants et leur exposition, ainsi qu'au maintien des pratiques agro-pastorales, a créé une grande diversité de milieux composant un site de grand intérêt écologique.