- 6 minutes

Du Lac de la Cassière aux Puys de la Vache et de Lassolas

Nature
Famille
Sportif
Aujourd'hui nous partons pour un aller-retour en terre Arverne. Notre petit périple commence par un départ au lac de la Cassière, non loin du lac d'Aydat. Ce lac moins connu que son voisin, me faisait de l'oeil depuis quelque temps. J'ai donc organisé une petite rando autour de ce lac afin de le découvrir. Il a été créé par l'éruption volcanique du Puy de la Vache et de Lassolas et se sont les coulées de lave qui l'ont formé. Justement l'aller-retour que j'ai prévu inclut ces deux Puys. Nous allons donc marcher sur les origines du lac de la Cassière.
Première étape : rejoindre le GR 30. Pour ce faire, nous nous dirigeons en direction de l'ancien tunnel de la Cassière qui passe sous la départementale 2089. Passé l'ancien tunnel nous voilà sur le GR30 et nous traversons la forêt en direction des deux Puys en forme de fer à cheval.
La balade en forêt est paisible. Nous croisons quelques promeneurs mais cela reste un sentier très tranquille. Comme nous nous dirigeons vers les Puys, le chemin monte un peu mais l'effort reste raisonnable.
Enfin nous arrivons au parking du Puy de la Vache et de Lassolas. Les choses sérieuses vont commencer ! Nous laissons de côté les fameuses marches du Puy de la Vache et le contournons pour commencer par le Puy le plus éloigné du Parking : celui de Lassolas.
A son pied se dresse un magnifique arbre. Je n'ai pas la moindre idée du nom de cet arbre, je suis vraiment nulle dans le domaine des plantes (un comble quand son compagnon est paysagiste). Mais même si je ne connais pas son nom, cela ne m'empêche pas d'apprécier le sentiment de force qu'il dégage et la façon majestueuse dont il se tient au bord du chemin.
Nous voilà au pied de Lassolas. Les marches du Puy de la Vache sont réputées interminables mais monter par Lassolas n'est pas beaucoup plus facile ! Je dirais même que c'est pire ! L'ascension est vraiment violente pour le cardio et pour les jambes ! Heureusement, nous prenons vite de la hauteur et la beauté du paysage invite à faire des pauses pour le contempler ! Le Sancy est parfaitement visible et nous avons également un point de vue sur le Puy de la Vache.
La particularité de ces deux Puys jumeaux résident dans leur forme de fer à cheval. Ce sont des puys engueulés, c'est-à-dire qu'une partie s'est effondrée. Ils ont également une terre de couleur rouge qui donne l'impression de marcher sur un sol martien. Cette couleur rouge est celle de la Pouzzolane, une roche volcanique.
Leurs dernières éruptions remontent à seulement 8 000 ans. A l'échelle géologique, c'est comme si c'était hier ! Nous voilà donc sur les deux créateurs des superbes lacs d'Aydat et de la Cassière. La nature est maître dans l'art de façonner les plus beaux paysages !
Arrivés au sommet de Lassolas, le chemin se poursuit le long de la crête. Nous pouvons contempler le Sancy. Un sentier descend en direction du Puy de la Vache mais nous ne l'empruntons pas tout de suite. Nous allons d'abord jusqu'au bout du chemin qui suit la crête de Lassolas. Il se termine par un cul-de-sac mais il vaut la peine d'aller jusqu'au bout car lorsque l'on se retourne, le Puy de Dôme pointe timidement le bout de son nez. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas vu ! Le voilà enfin !
Toutefois ne nous endormons pas trop, ainsi posé à regarder la vue car il nous reste encore le Puy de la Vache. Impossible de faire l'un sans faire l'autre ! C'est donc reparti. Nous empruntons le sentier qui descend puis remonte en direction du Puy de la Vache. Il n'y a pas une grande distance qui les sépare et la montée jusqu'au deuxième Puy est beaucoup plus facile que celle que nous venons de faire. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le puy de la Vache est sous nos pieds !
La vue qu'il offre sur le Puy de Dôme est beaucoup plus dégagée que celle de son jumeau.
Il est temps de redescendre du Puy de la Vache qui culmine à 1 167 mètres (la hauteur de son jumeau est de 1 183 mètres) pour rejoindre le lac de la Cassière à 861 mètres. Nous descondons par les fameux escaliers du Puy de la Vache. Sans contestation possible, il est bien plus agréable de les descendre que de les monter !
Il nous reste à présent le retour par la même forêt qu'à l'aller. Le chemin descend et c'est sans encombre que nous arrivons à La Cassière mais notre petite virée n'est pas tout à fait terminée ! Nous entamons un tour du lac avant de rejoindre la voiture. Le soleil qui nous avait fait défaut jusque là se décide à se montrer ce qui rend ce tour du lac encore plus agréable.
Le chemin que nous suivons offre un joli point de vue sur le lac avant de redescendre sur ses berges. Mais en plus d'être un endroit superbe, ce lac est aussi un lieu de mystère. La variation de son niveau d'eau est inexpliquée. Actuellement sa profondeur est d'environ 7 mètres mais son niveau peu baisser sur une échelle de plusieurs mois ou plusieurs années jusqu'à un assèchement totale comme se fut le cas en 1990.
Encore un lac auvergnat qui n'a pas finit de nous surprendre !
Le simple tour du lac est une balade à faire en famille et un lieu idéal pour un pique-nique lorsqu'il fait beau. Il y a d'ailleurs une table pour s'installer au bord de l'eau.
L'aller-retour jusqu'aux puys de la Vache et de Lassolas n'est probablement pas à la portée des plus jeunes, mais cette petite rando reste malgré tout très accessibles malgré la monté du Puy de Lassolas (ou du Puy de la Vache si on décide de commencer par celui-là). Il y a seulement une dizaine de Kilomètres, ce qui en fait également un super terrain de jeu pour tous les adepts du trail !
Quant aux plus jeunes le simple tour du lac ou le tour des deux puys est tout à fait possible.

En amoureux, entre amis ou en famille, ces deux lieus à découvrir séparement ou sur une même rando sont des incontournables de notre belle région auvergnate !