- 4 minutes

La rivière Allier

Nature
Insolite
Famille
Du Moure de la Gardille où elle prend naissance à son arrivée dans les eaux de la Loire, l'Allier se faufile à travers trois départements d'Auvergne et change moult fois d'aspect et de visage. Lorsque nous observons l'Allier s'écouler lentement sous les arches du pont Régemortes à Moulins, nous sommes bien loin de nous imaginer les conditions tumultueuses de sa naissance.
L'Allier entre en Auvergne par d'étroites et de profondes gorges où elle creuse son lit, dans un environnement qui constitue un véritable paradis pour les pêcheurs et un lieu privilégié pour les amateurs de sensations fortes en eaux vives. Son parcours est échelonné par la présence de villages, de châteaux et d'innombrables édifices religieux.

À Lavôute-Chillac, elle s'étire en méandre pour s'apaiser ensuite entre les roches basaltiques de la vallée de la Ribeyre. C'est là que furent relevées les premières traces de la présence de l'homme en Europe. Un chantier paléontologique a d'ailleurs vu le jour sur les bords de l'Allier et le musée de Chillac témoigne de cette découverte.

Elle se présente ensuite aux abords d'Issoire puis baigne Pont-du-Château et son ancien port pour finalement s'assagir dans la basse Limagne. Ses méandres sablonneux deviennent alors de riches réserves naturelles pour les nombreuses espèces d'oiseaux et les colonies de hérons cendrés viennent y trouver asile. A Vichy et Moulins, la rivière prend ses aises et se fait citadine avec ses rives ombragées où il devient agréable de flâner.

Il y a peu, des milliers de saumons se pressaient dans l'estuaire de la Loire. Seules quelques dizaines parviennent encore à remonter le cours de la rivière jusqu'en Haut-Allier. Aménagements de barrages, salmoniculture et équipements divers ont été édifiés pour maintenir la qualité de l'eau et protéger le noble poisson. A Brioude, la Maison du Saumon en raconte l'histoire et apporte des explications sur l'écosystème de la rivière.
L'Allier à Pont-du-Château (63)
L'Allier à Pont-du-Château (63)
L'Allier est une rivière d'un débit irrégulier, parfois même capricieux. Toutefois, cela ne l'a pas empêché de rester l'une des seules voies naturelles de transport des marchandises. La navigation fluviale s'y est même développée à partir du XVIIe siècle avec les sapinières. Ces embarcations étaient chargées de charbon, de vin, de papier d'Ambert ou de pierre de Volvic à destination de Paris via le canal de Briare. Une fois arrivées, elles étaient vendues comme bois de chauffe et les plus belles pièces étaient utilisées pour fabriquer les mâts de navire.

Ainsi, l'Allier fut-elle une rivière de batellerie avec ses ports, ses mariniers, ses coutumes. Pont-du-Château fut longtemps le grand port fluvial de l'Allier. La ville en conserve encore le souvenir avec le musée de l’Ancienne Batellerie qui retrace, à travers objets et maquettes, l'histoire de cette corporation regroupée sous la bannière et la protection de Saint-Nicolas.

Entre Vichy et Moulins, le Val d'Allier s'étale en larges méandres et offre des milieux naturels très variés, souvent remodelés par les crues, qui accueillent en période d'été, plusieurs dizaines d'espèces d'oiseaux. Depuis le début des années 1990, la région de Toulon-sur-Allier, est devenue la plus grande réserve naturelles fluviales de l'hexagone, haut lieu ornithologique européen. L'espace Nature du Val d'Allier est devenu un lieu de découverte et d'information sur le patrimoine naturel du Val d’Allier en Bourbonnais. Cet ensemble propose un observatoire " jardin d'oiseaux " et un espace consacré à la reconnaissance des chants.