- 3 minutes

Les lumières de la basilique Saint-Julien de Brioude (43)

Urbain
Insolite
Culture
Famille
Détente
Basilique Saint-Julien de Brioude
Les reflets de lumières sur les pierres de la basilique Saint-Julien de Brioude
Est-ce que vous saviez que la basilique Saint-Julien de Brioude en Haute-Loire a, depuis 2017, trois étoiles dans le Guide Vert Michelin, c'est-à-dire autant que le Taj Mahal, le temple d’Angkor ou bien de la cathédrale de Milan ! Cela vaut bien une visite, non ? La basilique a déchaîné les passions depuis que la Ville de Brioude a lancé en 2004, un concours international pour la création de nouveaux vitraux dans la basilique. Ce chantier a été confié à un duo, l'artiste prêtre dominicain et coréen, Kim En Joong et les Ateliers Loires à Chartres. En 2008, trente-six baies et 160 m2 plus tard, la basilique déjà considérée comme l'un des joyaux de l'art roman en Auvergne, bénéficie d'un éclairage, à tout point de vue, lumineux et coloré. Les vitraux abstraits, le Père Kim En Joong a joué sur des symboles de la bible et de la liturgie chrétienne pour ses créations, offrent une touche de modernité à cet édifice séculaire.

Pour les amateurs de couleurs et de lumières.

Pour les amateurs de photos, de lumières et de couleurs, c'est une destination toute trouvée pour passer un moment agréable et en prendre plein les yeux. On ne se lasse pas des vitraux colorés et de leurs projections de lumières sur les pierres, dans l'ensemble de la basilique. Selon l'inclinaison du soleil, rien n'est jamais pareil d'un moment à l'autre, d'un endroit à l'autre. Et c'est bien là tout l'intérêt de cette visite, déambuler dans ce lieu chargé d'histoire et de foi, en prenant soin de le respecter. Chacun viendra chercher selon ses envies, réaliser de belles photos, passer un moment d'émerveillement et de découverte, ou bien de méditation. C'est aussi le moyen pour chacun de se faire une opinion sur l'alchimie, ou pas, entre l'ancien et le contemporain, il n'y a de vérité que la vôtre en la matière.

Pour la journée.

Vous aurez du plaisir à découvrir la basilique et ses lumières à différents moments de la journée. C'est une visite à coupler avec une éventuelle exposition contemporaine dans l'immeuble du Doyenné, devenu espace d'art moderne et contemporain, à côté de l'Office de tourisme. Joan Miró, Marc Chagall et Nicolas de Staël ont été les précédents pensionnaires temporaires du lieu. Pour aller plus loin.

Un petit truc en plus ?

Prendre en photo les vitraux avec la luminosité peut s'avérer compliqué si vous souhaitez à la fois le vitrail et les pierres, correctement exposés. On a souvent le vitrail très lumineux et coloré dans un environnement noir sur la photo. Pour y remédier, rien de plus simple : prenez une photo exposée sur le vitrail et une, exposée sur les pierres autour. En reconstituant les deux images, vous pourriez être charmés du résultat. Et retenez que les vitraux aux couleurs chaudes sont côté nord de la basilique et ceux aux couleurs plus froides, au sud.
D'autres photos à voir ici.