- 2 minutes

Les Pertes de la Valserine - Valserhône

Nature
Famille
Aux portes de la ville de Bellegarde sur Valserine (3 km), se cache une curiosité de la nature : les Pertes de la Valserine.

Au fil des siècles, la rivière s’est frayée un passage au milieu de gorges très abruptes.

Elle coule tout d’abord en cascade puis disparaît dans de profondes crevasses sur 300 mètres, avant de ressurgir à l’air libre.
Ce phénomène spectaculaire laisse apparaître tout au long du parcours des trous creusés dans la roche calcaire (pouvant faire plus de 30m de profondeur) créant un étonnant paysage de marmites.

La Valserine est la première rivière française à avoir reçu le label « Rivières Sauvages » pour la qualité de ses eaux et de son écosystème.
En 2014, elle est classée « Espaces naturels sensibles » par le Département de l'Ain.

Un sentier aménagé longe les berges et mène aux Pertes de la Valserine.
Le départ s’effectue juste au dessous du viaduc, rue Louis Dumont mais il est également possible depuis Métral ou la Voie du Tram.

1. Descendez par un sentier bien indiqué (GR, balisage rouge et blanc) au bord de la rivière. 2. Vous arriverez à une ancienne guérite de douanier en pierre, poursuivez le chemin sur votre gauche (il est possible de descendre près de la guérite et de faire quelques mètres sur le chemin à droite qui mène à l'ancienne biscuiterie). 3. Continuez à remonter la rivière jusqu'au pont Convert où vous traversez celle-ci. 4. Longez maintenant la rive gauche de la rivière jusqu'au barrage de Métral.
Le site était un lieu de forte activité industrielle dans le passé.

5. De Métral, continuez votre chemin jusqu'aux Pertes de la Valserine où vous traversez à nouveau de l'autre coté de la rivière par le pont des Oulles pour admirer les Pertes.

Le pont permettait autrefois de passer d’une rive à l’autre aux paysans, commerçants, contrebandiers et guerriers ; un passage très fréquenté et surveillé dans cette zone frontière entre France et Savoie, franche dans les années 1920 et sur le tracé de la ligne de démarcation pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Les oulles ou marmites de géants sont de grands trous creusés dans la roche par la force du mouvement circulaire de l’eau et des cailloux qu’elle charrie.

La balade à pied dure un peu plus de deux heures (AR).

Compter 15-20 min pour descendre jusqu’au site.