- 4 minutes

Toucher les nuages au Puy de la Tâche

Nature
Sportif
Un des plus beaux Puys du Massif du Sancy est celui du Puy de la Tâche. Jusqu'à présent, il m'a offert des levers et des couchers de soleil magnifiques ainsi que de nombreuses mers de nuages. A son sommet la vue est splendide, sauf quand on est dans les nuages ! Mais pourtant, toucher les nuages au sommet d'une montagne reste quelque chose de fantastique, quitte à prendre le risque de ne rien voir du tout !
Ce jour-là, la montée est difficile et pas à cause de la neige ! Le vent souffle, le vent hurle. Il faut lutter contre lui pour atteindre enfin le sommet du Puy de la Tâche : 1629 mètres. Un petit sommet mais quand même ! Nous étions dans les nuages pour monter et nous ne savions pas à quoi nous attendre au sommet : belle vue ou pas de vue du tout ?
Nous avons bien fait de ne pas nous laisser impressionner par les nuages, car le vent n'est pas entièrement contre nous ! S'il a rendu l'ascension difficile, il a également chassé les nuages du Puy de la Tâche et nous sommes à présent au-dessus d'eux. Mais avant de profiter de la belle mer de nuages qui s'étend dans la Vallée, on reprend notre souffle, à l'abri dans la cabane qui se tient au sommet.
Malgré le vent, nous sortons de notre abri pour admirer les nuages qui transforment le puy de Dôme en une île perdue au milieu de la mer. Puis notre regard s'attarde sur le lac de Guéry entièrement gelé avant de se poser sur la Banne d'Ordanche. Dans notre dos se tient le Puy de Sancy, toujours englouti par les nuages.
Le soleil descend mais le vent continue de souffler. Il est très fréquent que le vent souffle fort au sommet des Puys auvergnats. L'image de la horde du Contrevent, d'Alain Damasio me vient alors à l'esprit. Le volcan de Damsio ne crache pas de la lave mais du vent. Si vous n'avez pas lu cet excellent roman, je ne peux que vous le recommander ! Les derniers chapitres sont ceux qui résonnent en moi quand je me retrouve sous les bourrasques qui balaient les volcans auvergnats.
Le soleil descend mais le vent ne faiblit pas. Ce n'est pas notre cas ! Nous préférons descendre avant d'être trop fatigués pour mettre un pied devant l'autre. La lumière, quand nous descendons, est sublime : dorée d'abord puis bleue. La brume dans laquelle nous avons monté le Puy s'est dissipée et nous pouvons profiter de la vue.
Nous avons juste le temps de rejoindre le parking du Col de la Croix Morand avant que la lumière ne disparaisse totalement derrière les volcans d'Auvergne. Un instant les nuages prennent feu au-dessus du Puy de l'Angle puis la nuit s'installe.

La rando du Puy de la Tâche est une des randos les plus chouettes d'Auvergne quelque soit le temps. Son départ se fait depuis le col de la Croix Morand. Il est possible de faire seulement l'aller-retour jusqu'à son sommet ou bien d'enchaîner Puy de la Tâche, Puy de Monne et Puy de l'Angle, ce qui fait une dizaine de kilomètres aller-retour. Il est également possible de faire une boucle en passant par la Grande Cascade mais il faut alors rajouter pas mal de kilomètres et mieux vaut être équipé si c'est en hiver. D'ailleurs la simple ascension du Puy de la Tâche demande une certaine prudence lorsqu'il est recouvert de neige. Il nous est déjà arrivé de rebrousser chemin, face à la pente qui peut parfois être très verglacée, car nous ne sommes pas équipés.

Le Puy de la Tâche est un incontournable mais prudence en hiver ! Pensez bien à vous renseigner sur les conditions météo avant de partir.